Le Tai Chi Chuan

                                                                                         ou la voie de l'équilibre

 

Le Taï-chi est un art martial d’origine chinoise. Composé de gestes lents, souples et continus, la pratique fortifie le corps et rend l’esprit calme et serein.


Histoire du Taï-chi :

 La légende attribue à Chang San Feng (un taoïste ayant vécu au XIIIè S) la paternité du Taï-chi. Témoin d’un combat entre une cigogne et un serpent, il décida de calquer sa technique sur leur façon de combattre, tant il était fasciné par la fluidité de leurs mouvements. Pendant des générations l’art se transmit en grand secret pour arriver aux familles Wang, Chen puis Yang. Ce ne fût que dans les années vingt que le Taï-chi commença à se répandre dans toute la Chine. A cette époque le pays était en plein chaos et la population souffrait d’épidémies et de famine. La pratique du Taï-chi devint synonyme de bonne santé et l’art, autrefois secret de famille, une gymnastique nationale. Depuis les années soixante, le Taï-chi , sous des formes diverses, a gagné l’Occident, devenant ainsi un phénomène global et le plus pratiqué des arts martiaux au monde.



La pratique du Taï-chi :

 Cette « gymnastique » Chinoise a pour objectif fondamental d’apprendre à se relaxer, afin d’utiliser son corps aussi efficacement que possible, sans tension musculaire. Pour cela, il faut avant tout adopter une bonne posture, être bien solidement campé sur ses jambes, les épaules souples et le dos bien droit. Les exercices physiques ne comportent ni chute ni roulade. Ils sont simples et non violents, faciles à mémoriser, ce qui les rend accessibles à tous, sans considération d’âge, d’état de santé ou de condition physique.



Les bienfaits du Taï-chi :

 Le Taï-chi est avant tout basé sur la douceur, la souplesse et l’utilisation de l’énergie « Chi ». On améliore peu à peu son état de santé général, on ressent de plus en plus l’énergie se répandre à l’intérieur de soi. Le Taï-chi favorise la perception consciente du corps. On apprend à découvrir et à corriger les mauvaises positions du corps. Progressivement on apprend à mieux se tenir, se déplacer et à respirer plus naturellement (la maîtrise du souffle se situe au cœur de la pratique). Le Taï-chi entraîne muscles, tendons, et articulations en douceur. La position droite et décontractée favorise la respiration en profondeur, ce qui a des effets apaisants sur le système nerveux. Il a une influence bénéfique sur l’ensemble de l’organisme. En effet, cette discipline a des effets incroyablement positifs sur le corps : elle améliore la circulation sanguine et aide à combattre l’hypertension, elle augmente le tonus musculaire et assouplit les articulations. Tous les organes internes reçoivent un massage lorsque les gestes lents sont correctement effectués. Il semble en outre que si l’on pratique cet art, le système nerveux central en ressort fortifié. C’est à dire que cela améliore la capacité à contrôler nos réactions par rapport aux évènements externes qui peuvent survenir (stress, anxiété, angoisse…).

 

Contactez nous